La Russie, éliminée au premier tour !

17 June 2013

Par Claire PORCHER

La Russie a gagné. Mais de 6 points et non de 7. Pour un point, la Russie est éliminée de l'EuroBasket Women 2013 et ne participera pas au prochain Mondial. C'est seulement la deuxième fois dans toute l'Histoire du basket féminin que la Russie (ou l'ex-URSS) est éliminée au premier tour d'une compétition. Une défaite, donc historique. La Russie éliminée, l'Italie rejoint le second tour.

 
4. Francesca Dotto (Italy)
Francesca Dotto et l'Italie continuent l'aventure.

RUSSIE 72 - 66 ITALIE

Dans la zone mixte, les joueuses s'interrogent. La Russie a gagné de 6 points face à l'Italie mais personne ne sait encore qui est qualifié pour le second tour. Car pour s'assurer de la victoire, la Russie devait l'emporter de 7 unités. Russes et Italiennes vont devoir attendre la fin de la prochaine rencontre pour connaître leur avenir. Si l'Espagne gagne contre la Suède, les championnes d'Europe en titre seront éliminées.  

Les deux équipes sont entrées sur le terrain sous pression. Et notamment les Russes, championnes en titre, qui devaient défendre leur rang européen. L'enjeu était simple pour elles : une défaite et c'est l'élimination au premier tour de l'EuroBasket 2013. La rencontre a été très intense. Marina Kuzina, très adroite, a permis aux siennes de prendre de l'avance en compilant 10 points dans le premier quart temps (en 5 minutes !). Côté italien, il aura fallu une traction arrière explosive, composée de Giulia Gatti (7 points) et de la brillante Giorgia Sottana (21 points) pour revenir à hauteur des Russes. Grâce à une bonne défense de Kathrin Ress (11 points, 5 rebonds et 2 contres), l'Italie passe même devant dans le troisième quart temps. Mais la pivot est gênée par son nombre de fautes personnelles et le trio en altitude Natalia Vodopyanova, Irina Osipova (12 points) et Marina Kuzina (15 points, 8 rebonds) - associé ensemble - impose sa taille et son expérience. Dans le dernier quart, Epiphanny Prince (8 rebonds et 13 points dont 7 dans le dernier quart) fait la différence. La suite, on la connaît. Enfin, à ce moment-là, pas encore.


Raffaella Masciadri (Italie) : "C'était un match très dur. Nous avons essayé de faire de notre mieux sur le terrain. A l'entame, nous avons essayé de mettre de la pression sur les meneuses de jeu, mais nous les avons laissées trop scorer derrière la ligne des trois-points. En seconde mi-temps, nous avons joué intelligemment en attaque, mais au final, nous avons raté des shoots faciles et on les a laissées scorer sous le panier. Maintenant, nous devons attendre le résultat du match entre l'Espagne et la Suède." 

Natalia Vodopyanova (Russie) : "Même si nous avons gagné, ce n'était pas un bon match. Nous avons essayé de jouer notre jeu, de faire un bon match, mais elles nous ont empêché de le faire."

Roberto Ricchini (coach Italie) : "Je suis très content et très fier de mon équipe parce qu'aujourd'hui, après trois matches, nous pouvons dire que nous avons été très compétitifs. Je ne sais pas si nous serons qualifiés ou pas, mais nous avons bien travaillé, montrant que nous pouvions jouer contre n'importe quelle équipe. Et ce, même si nous avons de jeunes joueuses."

Alfredas Vainauskas (coach Russie) : "Ce n'est pas vraiment une victoire. Nous avons fait une grosse erreur, nous les avons laissées shooter. Et maintenant, nous devons attendre un miracle..." 

 

Sweden line up before their last First Round game against Spain
L'équipe suèdoise avant la rencontre.

SUEDE 49 - 73 ESPAGNE

La Suède a compté jusqu'à 10 points d'avance dans le premier quart temps, mais n'a pu conserver la même cadence face à une Roja solide... et patiente. Si la rude défense individuelle des Suédoises a longtemps fait déjouer l'Espagne en leur permettant aussi d'engranger des points, les leaders ibériques ont sonné la révolte en deuxième mi-temps. Silvia Dominguez s'est occupée du cas de Frida Eldebrink, qui a inscrit au final 10 points en shootant à 3/10. Alba Torrens a inscrit 14 points. Et Sancho Lyttle, qui s'était déjà illustrée en première mi-temps (12 rebonds), a continué son travail de sape en seconde en ajoutant le scoring. Elle termine la rencontre avec 17 points à 7/13 et 17 rebonds. Malgré cette défaite, la Suède mérite sa deuxième place dans le relevé groupe B. C'est l'équipe qui a le plus donné de fil à retordre à l'Espagne, sérieuse candidate au titre, sur 20 minutes (30-30 à la mi-temps). Lors des qualifications 2012, la Suède avait gagné par deux fois face à l'Espagne.  

Anna Barthold (Suède) : "Nous assez bien commencé cette rencontre. Mais, en seconde mi-temps, nous étions fatiguées et nous n'avons pas réussi à les arrêter. Notre défense n'a pas vraiment fonctionné et c'était la clé du match"

Sancho Lyttle (Espagne) : "Mon équipe m'a aidé à réaliser cette performance. En première mi-temps, je n'étais pas aussi bien, j'ai raté beaucoup de match-up. Mais en seconde mi-temps, j'ai commencé à rentrer mes shoots, j'ai continué à défendre et finalement, nous avons réussi à gagner la rencontre."

Lars Johansson (coach Suède) : "Félicitations à l'Espagne pour sa victoire méritée. Elles ont été beaucoup plus agressives, et ont ainsi fait la différence au rebond et eu beaucoup de lancer-francs. Nous n'avons pas réussi à être physiquement à leur niveau. Félicitations aussi à Sancho Lyttle qui a réalisé une grande performance avec 17 rebonds - 17 points. C'est assez impressionnant. Au second tour, nous allons prendre match après match et peut-être que nous pourrons aller plus loin."

Lucas Mondelo (coach Espagne) : "Pour commencer, félicitations à la Suède pour leur qualification pour le prochain tour. Elles font vraiment du super boulot sur le terrain et aussi au niveau de la Fédération. Cette équipe sera très dangereuse au prochain tour. Par rapport à notre match, nous étions surexcités en début de rencontre et cela nous a pénalisé. Nous avons alors changé notre défense. Je pense que notre groupe était très difficile, et l'Italie, la Suède et nous, nous allons beaucoup nous battre dans les prochaines rencontres."


RELATED NEWS

Sandrine Gruda porte les Bleues face aux Tchèques21.06.2013
La Croatie éliminée21.06.2013
Les équipes de France 2001 et 2009 honorées21.06.2013
Journée décisive pour la Croatie21.06.2013
Duels inédits et déséquilibrés à Lille ?20.06.2013
L'équipe de France prend la tête du groupe F19.06.2013
La Grande-Bretagne prend l'eau face aux Tchèques19.06.2013
La Serbie maîtrise les Biélorusses19.06.2013
CNDSbwinChampionINTERSPORTmoltenPEAKTISSOTTURESPANAAeroSvitFrance Olympique